Fabrication additive

3 idées reçues sur la fabrication additive dans l’industrie

Rapidement adoptée dans la recherche, l’éducation et le prototypage pour son agilité et la vitesse de son processus de fabrication, la fabrication additive se heurte encore aux idées reçues, parmi lesquelles 3 principales :

  1. La fabrication additive est un procédé peu utilisé
  2. L’industrie possède peu de matériaux adaptés à la fabrication additive
  3. Les pièces issues de la fabrication additive ne sont pas fiables

Qu’est-ce que la fabrication additive ? 

Commençons  par rappeler que la fabrication additive est un procédé de fabrication de pièces par ajout de couches successives. Elle dénote des techniques de fabrication antérieures qui consistaient à la soustraction ou la déformation de matière.

Malgré les avantages qu’elle apporte, son adoption peut être freinée par des idées préconçues...

Découvrez en vidéo ces idées reçues avec notre expert Stéphane Pelletreau :

 

Les idées reçues sur la fabrication additive

1. La fabrication additive est un procédé peu utilisé

La première idée reçue est que peu d’entreprises ont adopté la fabrication additive

Bien qu’il soit vrai que la route est encore longue pour la démocratiser, il y a aujourd'hui beaucoup de grands groupes qui ont investi dans des machines de fabrication additive, que ce soit des machines de bureautique, professionnelles ou industrielles. 

Cela leur permet d'avoir un service complètement dédié à cette nouvelle technologie. Ces entreprises peuvent désormais faire des petites maquettes, des prototypes ou des pièces fonctionnelles pour certains projets en interne ou pour des clients. 

 

2. L’industrie possède peu de matériaux adaptés à la fabrication additive

Une deuxième idée reçue est qu'il n'y a plus de matériaux disponibles pour la fabrication additive… C'est faux. 

Aujourd'hui de nombreux fournisseurs de matières premières développent des thermoplastiques, des thermodurcissables et des élastomères pour la fabrication additive. Cela permet d'avoir une grande gamme de matériaux pour pouvoir répondre aux besoins du client. 

 

3. Les pièces issues de la fabrication additive ne sont pas fiables

La troisième idée reçue réside en la fiabilité et la qualité des pièces en fabrication additive. Aujourd'hui, les pièces fabriquées sont de bonne qualité et peuvent concurrencer les pièces fabriquées de manière conventionnelle. Des secteurs ultra-contrôlés, comme l’automobile, utilisent d’ailleurs des pièces issues de fabrication additive répondant aux normes de sécurité.

La fabrication additive tend donc à s’installer dans les industries de demain. Si son agilité n’est plus à démontrer, l’adoption de nouvelles matières premières lui permet également d’atteindre les normes de fiabilité jusqu’ici réservées aux pièces conventionnelles. Son intégration dans des services dédiés permet enfin de développer et d’utiliser cette technologie en interne, sans faire appel à des services spécialisés extérieurs. 

Envie d’en apprendre plus sur la fabrication additive ? Retrouvez toutes les informations essentielles sur ce procédé dans notre guide d'introduction conçu pour les professionnels de la plasturgie.

Guide fabrication additive pour la plasturgie

0 comments on “3 idées reçues sur la fabrication additive dans l’industrie

S'ABONNER

Saisissez votre adresse mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification à chaque nouvel article.

Prochains événements

Dernièrement sur notre chaîne Youtube