Matériaux Économie circulaire

5 étapes pour intégrer l’économie circulaire lors du développement de pièces plastiques

L’économie circulaire intervient à chaque étape du développement de vos pièces plastiques. Cette démarche est essentielle, aussi bien pour des raisons réglementaires qu’environnementales. Les contraintes réglementaires se renforcent et l'écoconception offre de nouvelles opportunités pour les industriels. Découvrez dans notre article cinq exemples d'actions favorisant le développement des pièces plastiques ou composites dans votre production :


A - Des contraintes réglementaires qui se renforcent

Depuis plusieurs années, les contraintes réglementaires auxquelles doivent faire face les plasturgistes se renforcent, aussi bien à l’échelle européenne que nationale.

 Tous les secteurs sont impactés et à plusieurs niveaux : 

panorama européen des contraintes réglementaires qui impactent la plasturgie

Panorama européen des contraintes réglementaires qui impactent la plasturgie

 

L’exemple de la réglementation REACH

La réglementation européenne REACH, en vigueur depuis le 1er juin 2007, s’applique aux substances chimiques. Son but est de tracer les substances les plus dangereuses pour la santé humaine et l’environnement.

Pour les plasturgistes, REACH constitue un défi, car intégrer des substances REACH dans le développement d’un produit plastique a de nombreux inconvénients.

Pour mieux comprendre ce qu’est reach, nous vous invitons à lire cet article.

 

B - Mieux faire face aux contraintes réglementaires par l’écoconception

Comment faire face à ces contraintes réglementaires lorsque l’on développe un produit plastique ?

Par l’anticipation, en intégrant les questions environnementales au plus tôt, par :

  • Un travail de veille réglementaire régulier (notamment en ce qui concerne les substances REACH)
  • L’application de l’écoconception. Il s’agit d’une manière de concevoir des produits en tenant compte des enjeux du développement durable, en se basant sur un outil scientifique et reconnu : l’analyse de cycle de vie.

Un plasturgiste a au moins 3 bonnes raisons d’intégrer l’écoconception :Les raisons d'intégrer l'écoconception

  • Réduire l’impact environnemental du produit
  • Faire des économies : de matière, d’énergie, d’argent, de transport
  • Répondre à la demande de performance écologique de la part de ses clients

30 minutes pour maximiser vos coûts et investir dans l'innovation plastique ? Prendre RDV avec l'un de nos chargés d'affaires

 

C - La place de l’économie circulaire à chaque étape du développement d’un produit plastique

L’économie circulaire est présente dans la quasi-totalité des étapes du développement d’un produit plastique, notamment à travers l’écoconception :

  • La rédaction du cahier des charges 
  • Le choix des matériaux
  • La conception / simulation
  • La mise en forme du produit

Voici quelques exemples d’actions en faveur de l’économie circulaire que l’on peut intégrer au cours du développement d’un produit plastique.

 

1. Rédaction du cahier des charges

Appliquer le principe du “juste nécessaire”

Les différentes fonctions auxquelles doit répondre un produit plastique peuvent être hiérarchisées et certaines peuvent apparaître comme superflues. Ainsi, appliquer le principe du “juste nécessaire” permet d’économiser des matériaux et de l’énergie, ce qui diminue l’impact environnemental.

Réduction des suremballages

L’utilité de certains emballages est parfois contestable. Choisir de supprimer les suremballages réduit de façon logique l’impact environnemental global du produit.

 

2. Choix des matériaux

Substitution des substances REACH

Ces substances dont la toxicité est avérée ont généralement un impact environnemental fort et en particulier sur les indicateurs écotoxicité et toxicité humaine.

Penser à la recyclabilité du matériau 

Tous les produits plastiques ne sont pas facilement recyclables. Pourtant, une part importante de l’impact environnemental du produit dépend de la recyclabilité des matériaux qui le constituent. La recyclabilité doit donc être étudiée en amont et il y a un certain nombre d'étapes à suivre pour tester la recyclabilité des produits plastiques ou composites.

 

3. Conception et simulation

L’optimisation topologique

L’optimisation topologique et paramétrique est une méthode permettant d’alléger vos pièces plastiques injectées, par l’utilisation d’outils numériques.

L’économie de matière : un objectif d’IPC

En combinant expertise plasturgie et expertise en simulation numérique, IPC cherche à constamment optimiser le ratio rigidité/masse.

IPC travaille ainsi au développement de techniques comme l’Allègement sans perte de fonction par procédé de moussage, à travers les projets de R&D des Actions Collectives.

Dans des secteurs comme l’automobile ou le poids des véhicules est de plus en plus pointé du doigt, gagner en légèreté est une priorité.

 

 

4. La mise en forme du produit

Économies d’énergie et de temps

En injection plastique, la durée de refroidissement varie en fonction du carré de l’épaisseur de la paroi à refroidir. Réduire de 10 % l’épaisseur d’une paroi fait ainsi gagner 30 % sur le temps de compactage et diminue l’énergie nécessaire. 

Des outils de production parfois trop puissants

Il peut être tentant de régler les presses à injecter pour produire plus rapidement. Néanmoins, ce sera souvent au détriment de la performance énergétique.

Chercher à obtenir un réglage favorisant le compromis entre coûts-qualité-délais aura d’autres avantages et les gains seront tout autant écologiques qu’économiques.

 

5. Et après le développement ?

Une fois le produit plastique développé et industrialisé vient la question de sa fin de vie.

Tout concepteur doit maintenant intégrer les procédés de recyclage dans sa réflexion pour tenir compte de la fin de vie de son produit.

Si la recyclabilité des matériaux constituant le produit est un enjeu majeur, la réparation et le réemploi doivent également être privilégiés car augmenter la durée de vie d’un produit est le meilleur moyen de réduire l’impact environnemental.

Découvrez comment les prestations d’IPC intègrent l’économie circulaire

 

Conclusion

Lors du développement de pièces plastiques, il est nécessaire de prendre en compte le contexte d’économie circulaire pour plusieurs raisons. D’une part, un certain nombre de contraintes réglementaires se renforcent et plusieurs secteurs sont impactés à différents niveaux. Il n’est pas toujours simple pour les industriels de la plasturgie de faire face à toutes ces contraintes réglementaires lors du développement d’un produit plastique.

Pour cela il est nécessaire de faire un travail de veille réglementaire régulier et appliquer le principe  d’écoconception dans la conception de vos produits. Vous devez également placer l’économie circulaire à chaque étape du développement d’un produit plastique : de la mise en place du cahier des charges, en passant par le choix des matériaux, la conception et simulation, jusqu’à la mise en forme du produit et l’étape post-développement. 

Vous souhaitez intégrer l’économie circulaire dans le développement de vos produits plastiques ?

Nouveau call-to-action

0 comments on “5 étapes pour intégrer l’économie circulaire lors du développement de pièces plastiques

S'ABONNER

Saisissez votre adresse mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification à chaque nouvel article.

Prochains événements

Dernièrement sur notre chaîne Youtube