Fabrication additive

Déterminer ses objectifs avant de s’équiper pour la fabrication additive

De nombreuses technologies de fabrication additive permettent de répondre à des besoins de conception de pièces pour la plasturgie. S'équiper pour la fabrication additive nécessite une définition claire des objectifs finaux du projet.

Le point sur les caractéristiques propres à chaque technologie.

 

Différentes techniques de fabrication additive pour différents besoins

Il existe plusieurs technologies permettant la fabrication additive. Le choix de la technologie dépendra avant tout des besoins de votre projet, c’est-à-dire du domaine d’application, de la topologie ou de la taille ou texture de la pièce.

Les trois principales technologies que nous pouvons citer en fabrication additive sont la stéréolithographie (SLA), le dépôt de fil (FDM) et le frittage de poudre :

  1. La stéréolithographie : c’est la plus ancienne méthode de fabrication additive : brevetée par Charles Hill dès 1984. Elle utilise le principe de photopolymérisation, consistant à solidifier une résine sensible aux UV grâce à un laser.
  2. Le dépôt de fil : c’est la technologie la plus courante. Elle consiste à fondre un filament de fil puis à déposer une couche après l’autre grâce à une buse d’impression. Le plateau d’impression descend entre chaque couche et ce jusqu’à la réalisation finale du produit.
  3. Le frittage de poudre : cette technologie utilise une chambre de fabrication chauffée à haute température dans laquelle sont empilées puis polymérisées plusieurs couches de poudre. Lorsque toutes les couches sont empilées, le résultat est laissé au repos à température ambiante jusqu’à ce qu’il reprenne sa forme finale.

 

Quelle technique pour quel besoin ?

1. Pour des pièces visuelles

Pour l’aspect visuel, on préférera de la stéréolithographie ou de la projection de matière (polyjet). La stéréolithographie va permettre d'avoir des pièces qui vont être texturées : les pièces produites seront très lisses et très belles esthétiquement. On peut également jouer sur la transparence des pièces.

Le dépôt de fil va lui permettre l’utilisation de matériaux très variés et chargés : le cuivre ou la poudre de bois peut apporter un effet esthétique intéressant aux pièces. 

2. Pour des pièces fonctionnelles 

Pour des pièces plus fonctionnelles, il sera possible d’utiliser les trois technologies de la fabrication additive : 

  • Le dépôt de fil pour des pièces qui vont être performantes mécaniquement et qui vont pouvoir répondre à des besoins de petites pièces de prototypage. 
  • La stéréolithographie, et sa précision, qui permet de définir au mieux les dimensions des pièces
  • Le frittage de poudre qui permet d'obtenir des pièces à la fois performantes sur le plan mécanique et dimensionnel

Si plusieurs technologies peuvent répondre à un même besoin, chacune possède des spécificités qui lui sont uniques. Il sera donc important de réaliser une bonne étude préalable des besoins pour son projet de fabrication additive afin de choisir la technologie adaptée.

Envie d’en savoir plus sur la fabrication additive ? Retrouvez toutes les informations essentielles sur ce procédé dans notre guide d'introduction conçu pour les professionnels de la plasturgie.

Guide fabrication additive pour la plasturgie

0 comments on “Déterminer ses objectifs avant de s’équiper pour la fabrication additive

S'ABONNER

Saisissez votre adresse mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification à chaque nouvel article.

Prochains événements

Dernièrement sur notre chaîne Youtube