ACV

L’impact environnemental en plasturgie : l’importance du recyclage et de l’ACV

Les produits manufacturés ont tous un impact sur l’environnement et il n’existe pas de produit “écologique” au sens strict du terme. En revanche, cet impact environnemental peut-être fortement réduit, par l’incorporation de matières premières recyclées, mais aussi en utilisant des outils d’aide à la décision tels que l’ACV.


Qu’est-ce que l’impact environnemental d’un produit ?


L’impact environnemental est souvent réduit au changement climatique lié aux émissions de gaz à effet de serre. C’est une erreur, car si on étudie uniquement l’impact environnemental d’un produit sur la base des émissions de gaz à effet de serre, on passe à côté de tous les autres impacts, et il y en a beaucoup :

impact environnemental

  • Contribution à l’effet de serre
  • Eutrophisation de l’eau (eaux douces et marines)
  • Consommation d’énergie primaire
  • Acidification de l’air
  • Épuisement des ressources non renouvelables
  • Formation d’ozone troposphérique
  • Écotoxicité aquatique
  • Toxicité humaine
  • Appauvrissement de la couche d’ozone
  • Consommation d’eau
  • Occupation des sols

Découvrir l'ACV en infographie


Comparons par exemple deux emballages :

  • l’un est 100% plastique ;
  • l’autre est un emballage multicouche carton / polyéthylène / aluminium ;

L’emballage 100 % plastique pétrosourcé a probablement un impact CO2 supérieur. En revanche, les matériaux plastiques ont un impact faible sur l’eutrophisation, ce qui n’est pas le cas des emballages à base de cartons.

Il est donc important de ne négliger aucun indicateur d’impact pour garder une vision objective !

 

 

Le recyclage permet de réduire l’impact environnemental

 

Recyclage réduit impact environnemental

Longtemps considéré comme une contrainte, le recyclage est devenu une opportunité. En 2020, c’est même un élément incontournable de la logique d’économie circulaire ! En effet, il existe plusieurs leviers d’action pour réduire l’impact environnemental des produits.

Agir en amont :

  • Diminuer la quantité de matières premières pétrosourcées, c’est-à-dire provenant du raffinage du pétrole (par exemple en introduisant des matières premières biosourcées) ;
  • Introduire des matériaux recyclés ;
  • Réduire les quantités de matières utilisées, en se basant sur l’Écoconception ;

Agir en aval, en améliorant la recyclabilité des matériaux :



Les lacunes actuelles du recyclage des emballages

La France est arrivée à un seuil au niveau de la collecte et du tri des déchets ménagers de la “poubelle jaune”. À l’heure actuelle, une grande quantité d’emballages ne sont pas récupérés (films plastiques, barquettes, opercules, etc.) en raison de leur faible volume ou de leur aspect multimatériaux qui complique le recyclage.

Les choses sont pourtant amenées à évoluer, car d’ici 2022 les consignes de tri seront étendues à l’ensemble des emballages plastiques, en conformité avec la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte (LTECV), adoptée en août 2015.

 

Cet article pourrait également vous être utile : Quels plastiques privilégier pour vos solutions d’emballage ?

Agir pour réduire les impacts environnementaux grâce à l’ACV


Réduire l’impact environnemental d’un produit suppose de connaître l’impact actuel de celui-ci. La meilleure façon d’analyser cet impact de manière objective est l’application de la méthode d’analyse de cycle de vie (ACV). Pour quelles raisons ? Parce que c’est une méthode scientifique, normalisée ISO 14040, globale et multicritères.

L'ACV, une méthode multicriètes :

Contrairement aux méthodes d’analyse mono critère comme le bilan carbone, l’ACV prend en compte l’ensemble des indicateurs d’impact environnementaux cités plus haut. Elle est de fait, plus complexe à mettre en oeuvre et à interpréter, car elle nécessite une analyse critique avant d’être présentée au public.

L'ACV, une méthode globale :

L’ACV est une méthode globale, c’est-à-dire qu’elle prend en compte les impacts d’un produit sur l’ensemble de son cycle de vie. Cela permet d’avoir une vision réaliste de l’impact d’un produit en évitant les erreurs d’interprétation.

Principales étapes du cycle de vie Exemple en plasturgie
Extraction des
matières premières
Pétrole
Transport Transport des matières premières vers le transformateur
Fabrication
  • Fabrication des granulés
  • Procédé de mise en forme par injection
Emballage
  • Mise sous blister d’un produit manufacturé
  • Mise en barquette d’un produit alimentaire
Usage Consommation d’eau chaude et de mousse à raser associée à l’utilisation d’un rasoir jetable
Fin de vie
  • Valorisation énergétique
  • Recyclage
  • Mise en décharge
  • Compostage

 

L'impact environnemental n'est pas toujours où l'on croit :

Dans bien des cas, l’utilisation d’emballages plastiques a un impact environnemental faible, en comparaison avec les autres étapes du cycle de vie d’un produit.
Ainsi, dans le cas des ACV en agroalimentaire, c’est souvent la partie agricole qui a l’impact le plus fort (consommation de pesticides, d’eau, d’engrais, carburant des machines agricoles, etc.).

Vous désirez en savoir plus sur l’ACV ? Dans un prochain article, nous vous expliquons l’intérêt de mener une ACV en plasturgie.

Infographie ACV en plasturgie

 

UNION EUROPEENNE  DIS30  L'EUROPE S'ENGAGE EN AUVERGNE-RHONE ALPES

La plateforme DIS30 est co-financée par l’Union européenne (fonds FEDER) et soutenue financièrement par la région Auvergne-Rhône-Alpes.

 

0 comments on “L’impact environnemental en plasturgie : l’importance du recyclage et de l’ACV

S'ABONNER

Saisissez votre adresse mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification à chaque nouvel article.

Prochains événements

Dernièrement sur notre chaîne Youtube